Entertainment

Adil Rami en couple avec Léna : l’influenceuse victime de harcèlement après l’officialisation de leur relation



C’est l’un des {couples} les plus en vue actuellement. Depuis qu’ils ont officiellement annoncé leur union le 21 février dernier, ​​Adil Rami et Léna Guillou sont au centre de l’consideration médiatique. Il faut dire qu’ils ne font rien pour l’empêcher puisqu’ils n’hésitent jamais à partager des moments de vie sur leurs réseaux sociaux. Très populaires tous les deux, ils adorent se faire de petites blagues pour le plus grand plaisir de leurs abonnés.

Dernièrement, ils se sont livrés à une longue vidéo de questions-réponses qui a permis d’en apprendre plus sur leur couple et notamment sur cette situation non-négociable qu’impose ​​Adil Rami à sa nouvelle compagne. Après avoir parlé de leur couple, Léna, qui s’est fait connaître à travers des émissions de télé-réalité comme Les Marseillais à Dubaï, vient d’en dire plus sur les répercussions que cette relation a pu avoir pour elle. Dans une interview accordée à Melty, elle parle des retombées négatives de cette officialisation. “Bien évidemment que j’ai reçu des commentaires pas très sympathiques. C’est des commentaires en mode ‘Michto’, ou ‘Super, il te met bien'”, dénonce-t-elle aujourd’hui.

Je ne l’ai pas attendu pour payer quoi que ce soit, ni pour avoir le practice de vie que j’ai actuellement

Des critiques qui supposent que Léna est avant tout avec Adil Rami pour son argent plutôt que pour sa personne, ce qui est bien loin d’être le cas à l’entendre. “Je ne l’ai pas attendu pour payer quoi que ce soit, ni pour avoir le train de vie que j’ai actuellement”, se défend Léna. Une mise au level sincère et money pour l’influenceuse qui vient de fêter ses 30 ans. Elle évoque ensuite sa vie au quotidien avec le champion du monde, bien loin de l’picture qu’on pourrait avoir d’eux. “C’est quelqu’un de très simple et on vit nos vies simplement en fait. J’ai jamais été ‘femme de’ et même si à l’heure actuelle j’avais encore mon institut de sourcils, je serais toujours pas ‘femme de'”, insiste-t-elle.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.