Entertainment

Bagarre à l’Assemblée nationale : deux députés séparés de justesse avant d’en venir aux mains


Ambiance dans l’Hémicylce. Selon le HuffPost, une confrontation entre deux députés a failli virer à la bagarre dans la nuit de ce mardi 4 à ce mercredi 5 janvier. 

Les députés ont pour habitude de se lancer dans des débats parfois houleux à l’Assemblée nationale. Cependant, dans la nuit de ce mardi 4 à ce mercredi 5 janvier – aux alentours de deux heures du matin – deux d’entre eux ont franchi la ligne rouge. Ils se sont affrontés à l’issue d’une nouvelle séance explosive sur le projet de loi autour du pass vaccinal et seulement quelques heures après la révélation de propos chocs du président de la République Emmanuel Macron. Et ils auraient failli en venir aux mains. Leurs identités seraient bien connues puisqu’il s’agirait d’Alexis Corbière, député de La France Insoumise, et du député LREM François Cormier-Bouligeon.

Je n’avais jamais vu ça, on a dû les séparer“, raconté une député au HuffPost. “Je me suis dit: ‘il est vraiment temps qu’on sorte de l’Hémicycle, car on risque de basculer dans quelque chose qui n’est plus très démocratique.’Alexis Corbière et son adversaire, chacun représentant leur famille politique respective, auraient été séparés par des huissiers et d’autres députés présents sur place. Il faut dire que l’ambiance était électrique tout au long de la soirée entre les Insoumis et les Macronistes. Ils n’ont pas hésité à se lancer quelques hostilités au fil du débat autour du pass vaccinal et de la répartie polémique du chef de l’État.

Alexis Corbière “dans une perte de contrôle totale”

La tension n’a d’ailleurs pas échappé à Marc Le Fur, installé au Perchoir. Le vice-président de l’Assemblée nationale a coupé court au débat. Ce serait dès lors que, dans le but de “protéger ses collègues” qu’il a jugés cibles d'”intimidations permanentes“, François Cormier-Bouligeon se serait approché des bancs insoumis. Le Marcheur assure que Alexis Corbière aurait “foncé” sur lui. “Arrête ta stratégie à la Macron d’insulter tout le monde !“, lui aurait-il lancé. “Toi, tais-toi, t’as pris la grosse tête!“, a répliqué son rival. Le mari de Raquel Garrido a renchéri : “toi, t’as pris un gros ventre.”

Les deux hommes se jettent la pierre. Si Alexis Corbière assure qu’il n’en serait “jamais venu aux mains”, François Cormier-Bouligeon maintient que le député LFI “était dans une perte de contrôle totale.” Il a ajouté auprès de L’Express que le parti mené par Jean-Luc Mélenchon empêche “de débattre par des manoeuvres et des agressions” sur les macronistes. Et d’insister : “Ce n’est pas dans ma nature de courber l’échine, c’est mon côté pilier de rugby. Alors, je me suis rapproché des bancs insoumis.” Encore un bad buzz pour le camp d’Emmanuel Macron ?

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close