Politics

cette fois, les « Chelemards » seront tous titulaires face à l’UBB


Dans un groupe où l’on recense à nouveau uniquement 13 joueurs issus des filières de formation (JIFF), ce qui pourrait avoir un impression dans les compositions d’équipe lors des dernières journées de championnat – la Ligue réclamant une moyenne finale de 16 à l’concern de la saison sous peine de sanction –, Rémi Bourdeau et Levani Botia glissent pour leur half sur le banc des remplaçants. Celui-ci a beaucoup apporté lors de la 21e journée de Prime 14. Pierre Popelin, Facundo Bosch et Thomas Berjon étaient ainsi impliqués sur l’essai de 100 mètres qui a mis un terme aux espoirs ciel et blanc de ramener un level de Marcel-Deflandre.

Sclavi et Papidze se signalent

Les piliers Joel Sclavi, à droite, et Guram Papidze ont également montré de belles inclinations. C’est d’ailleurs le cas depuis plusieurs semaines pour l’Argentin. Après plusieurs premiers matchs compliqués pour lui qui revenait de huit mois sans jouer et d’une opération aux cervicales, il a complètement pris ses marques au sein de l’équipe. « C’est un très bon mec, ça a facilité son intégration. Après, c’était weird, forcément, on ne savait pas trop ce qu’il valait mais il a très vite enclenché, il a eu la confiance du stade et a enchaîné les bonnes performances, juge Romain Sazy. Ce n’est pas évident quand on arrive blessé dans un membership, avec tous ses systèmes. Ce ne sont jamais des périodes agréables, surtout avec une opération des cervicales, mais il s’en est très bien sorti. »

« Imaginez à droite, j’ai Uini Atonio, qui est incroyable et hyper apprécié dans le groupe, Joel, mais aussi Ramiro (Herrera) et Guram. C’est un poste très compétitif, on en a besoin. Pour Joel, on a vu l’significance d’enchaîner, les piliers ont besoin de temps de jeu. Il monte en puissance, en confiance, j’espère qu’il va contester Uini à ce poste », souligne Ronan O’Gara. À gauche, en attendant la reprise prochaine de Reda Wardi, qui a repris l’entraînement collectif, et le rétablissement de Léo Aouf (côtes), Papidze a montré de belles inclinations, derrière Dany Priso, face au champion du monde Trevor Nyakane. « C’est une énorme nouvelle, on n’a pas de spécialiste mais il a serré les dents, même s’il y a déjà joué plus jeune, be aware le supervisor irlandais. C’est une grande arme pour nous d’avoir quelqu’un d’ouvert, de positif comme ça. Il a fait le job. On ne peut pas avoir de faiblesse, les autres équipes sont trop fortes pour ça. Guram a été très performant… »

L’équipe

Dulin – Favre, Sinzelle, Danty, Rhule – (o) West, (m) Kerr-Barlow – Vito, Alldritt, Liebenberg – Skelton, Sazy (cap) – Atonio, Bourgarit, Priso.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.