Sports

Claudel a remis ça !


Déjà troisième un an plus tôt sur cette même neige italienne, Delphine Claudel (25 ans) s’est offert un deuxième podium en carrière, ce mardi à Val di Fiemme en terminant troisième de la mass start lors de la dernière étape du Tour de ski. La Russe Natalia Nepryaeva, quatrième mardi, termine première du classement général.

Bis repetita pour Delphine Claudel (25 ans). Un peu moins d’un an après avoir terminé troisième de la mass start du Val di Fiemme (Italie), comptant pour la Coupe du monde de ski de fond, la Française, qui avait forcément noté la date sur son agenda, a remis ça. Comme un an plus tôt, Claudel a terminé en troisième position, ce mardi sur la neige italienne. La jeune fondeuse tricolore s’est ainsi offert son deuxième podium en carrière, dans cette même station des Dolomites où elle avait déjà fait parler d’elle le 10 janvier dernier. A l’époque, il s’agissait de la plus belle performance pour Claudel depuis ses débuts. Elle l’a égalée ce mardi à l’occasion de l’ultime étape de ce Tour de ski débuté le 28 décembre dernier avec au menu trois étapes pour six courses au total. Claudel termine en onzième position du classement général, soit cinq places de mieux que son résultat de l’hiver dernier (elle avait fini seizième).

Première pour la Russie

La Vosgienne, qui échoue aux portes du Top 10, sera chargée de mener l’équipe de France de ski de fond (qui comptera également Flora Dolci, 20eme mardi, et Coralie Bentz, 23eme) lors de la Coupe du monde aux Rousses (Jura) dans dix jours puis lors des Jeux olympiques d’hiver de Pékin le mois prochain (4 au 20 février). La victoire finale, quant à elle, revient à Natalia Nepryaeva (26 ans). La Russe a pourtant dû se contenter de la quatrième place de cette mass start de mardi remportée par la Norvégienne Heidi Weng devant la Suédoise Ebba Anderson. Nepryaeva, qui avait remporté lundi le 10 km mass start classique – avant-dernière épreuve au programme -, devance d’ailleurs Andersson et Weng sur le podium final de ce Tour de ski. Une première pour une Russe, sachant que la Russie n’avait encore jamais placé aucune de ses représentantes sur la plus haute marche de la compétition.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close