Politics

Covid-19 : les nouvelles restrictions annoncées par le gouvernement




« Tout cela semble un film qui n’en finit pas. » Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé lors d’une conférence de presse ce lundi 27 décembre les décisions prises par l’exécutif lors d’un conseil de défense sanitaire convoqué par Emmanuel Macron en visioconférence à 16 heures. L’objectif est de faire face à la situation sanitaire « extrêmement tendue », et à la progression fulgurante de l’épidémie (+ 30 % de cas en une semaine), portée en partie par le variant Omicron, plus contagieux.

À partir du lundi 3 janvier, et pour trois semaines au moins, les grands rassemblements seront de nouveau soumis à des jauges : pas plus de 2 000 personnes en intérieur, 5 000 en extérieur. Les concerts debout seront interdits. Dans les cinémas, les théâtres mais aussi les transports, il sera interdit de consommer de la nourriture ou des boissons. Dans les bars, il sera obligatoire d’être assis pour consommer. Le gouvernement va par ailleurs de nouveau déclarer l’état d’urgence sanitaire à La Réunion, et le prolonger en Martinique. Le masque pourrait également faire son retour en extérieur dans les centres-villes, sur décision des préfets.

À LIRE AUSSICovid-19 : le nombre de cas explose chez les jeunes en France

Pas de couvre-feu, pour l’instant

Les Français ne passeront pas le Nouvel An sous couvre-feu comme l’an dernier a confirmé Jean Castex. Mais, pour le 31 décembre, « limitons les grandes soirées et les grands dîners », a imploré le Premier ministre, rappelant l’importance de suivre les gestes barrières. Au-delà du réveillon, le gouvernement a choisi d’« écarter » toute mesure de couvre-feu à ce stade, mais un nouveau conseil de défense sanitaire se penchera de nouveau sur cette éventualité le 5 janvier.

Rentrée maintenue, télétravail obligatoire

La rentrée scolaire, que certains médecins appelaient à reporter, aura bien lieu lundi 3 janvier comme prévu. Fermer les écoles reste le « dernier recours » dans cette lutte contre l’épidémie, a martelé le Premier ministre. Le télétravail, quant à lui, va devenir « obligatoire » pour les salariés qui le peuvent, à raison de trois jours par semaine, « quatre quand c’est possible ».

Règles d’isolement revues

Le gouvernement va également revoir les règles de l’isolement – actuellement de 10 jours pour une personne infectée, de 7 à 17 jours pour un cas contact du variant Omicron. Avec plus de 70 000 nouveaux cas par jour en moyenne (un record depuis le début de l’épidémie), auxquels il faut ajouter leurs cas contacts, la société risque vite de se retrouver paralysée par ces périodes d’isolement, comme l’expérimente déjà le Royaume-Uni. Les nouvelles règles seront fixées « d’ici la fin de la semaine ».

Pass vaccinal

L’exécutif joue la carte de la vaccination pour limiter les dégâts et éviter tant que possible les restrictions. Plus de 76 % des Français sont vaccinés, et 22 millions ont déjà effectué leur dose de rappel, obligatoire, à partir du 15 janvier, pour conserver le pass sanitaire si sa dernière injection date de plus de sept mois. Le délai minimal entre la dernière injection et la dose de rappel, déjà réduit à quatre mois, va être réduit à trois mois dès le 28 décembre, comme le préconisait la Haute Autorité de santé. « Ce sont des personnes non-vaccinées » qui occupent en grande partie les services de soins intensifs, a martelé le Premier ministre.

À LIRE AUSSICovid-19 : moins d’hospitalisations avec Omicron qu’avec Delta

Jean Castex a également précisé les contours du futur pass vaccinal, appelé à remplacer le pass sanitaire – qui fonctionne aussi pour les non-vaccinés avec un test négatif – à partir du 15 janvier. Le projet de loi le mettant en place a été présenté en conseil des ministres ce lundi à 17 heures, dans la foulée du conseil de défense sanitaire, et doit maintenant être examiné par l’Assemblée dès mercredi, avant d’arriver au Sénat le 5 janvier. Il prévoit également un renforcement des sanctions en cas de fraude.




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.