Entertainment

Cyril Hanouna cède sous la pression : Jawad Bendaoud ne sera pas invité sur TPMP


Alors que Cyril Hanouna devrait inviter Jawad Bendaoud sur Touche pas à mon poste lundi 23 mai, l’animateur avait annoncé sur Twitter l’annulation de cette invitation. Avant de clôturer son émission du jour, le présentateur a souhaité expliquer son choix.

Lundi 23 mai, Jawad Bendaoud était programmé pour être l’un des invités de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste. Le jeune homme condamné pour avoir logé plusieurs terroristes impliqués dans les attentats de Janvier 2015, devait répondre aux questions des chroniqueurs de TPMP.

L’annonce de son invitation dans l’émission a suscité l’indignation de nombreuses personnes, à commencer par les familles des victimes. C’est la raison pour laquelle Cyril Hanouna a annulé cette invitation sur Twitter, quelques heures avant de prendre l’antenne sur C8.

Avant de terminer son émission, Cyril Hanouna a tenu à expliquer à ses téléspectateurs les raisons qui l’ont poussé à annuler son invitation, mais aussi celles qui l’avaient poussées à l’inviter. L’animateur affirme qu’il souhaitait avoir la model du logeur pour comprendre remark il s’était retrouvé dans cette scenario, à des fins préventives : “Si on l’avait invité ce soir ce n’était pas pour faire une interview complaisante de Jawad, mais c’était aussi parce qu’on est regardés par énormément de jeunes”, a-t-il déclaré face à ses chroniqueurs.

Guillaume Genton compréhensif mais peiné par l’annulation de l’interview de Jawad

Une fois ce level clarifié, Cyril Hanouna a expliqué que c’est le tweet de Brunella Emmanuelli, une proche de victimes, qui l’a poussé à annuler l’invitation : “Je pense avoir pris la bonne décision. Quand j’ai lu le tweet de Brunella Emmanuelli, je me suis dit que si elle m’écrit ça, c’est qu’il y a de nombreuses victimes et leurs familles, qui n’ont pas envie de voir ça à la télévision”, a-t-il confié.

Cyril Hanouna a ensuite laissé ses chroniqueurs réagir à la nouvelle, à commencer par Guillaume Genton. Si le jeune homme, qui a fait des confiances sur ses troubles alimentaires, a déclaré approuver le choix de son patron, et respecter “à 100% la douleur des victimes”, il a déploré une “différence de traitement” entre Touche pas à mon poste, et d’autres médias qui ont reçu le condamné sans remous : “Je pense que ça fait des années que TPMP n’est plus juste une émission de divertissement. Vous faites de l’information, et vous l’auriez bien traité, mis face à ses contradictions et ses erreurs”, a-t-il affirmé. “Ce n’est pas parce que l’on interview quelqu’un que l’on cautionne ce qu’il dit et qu’on lui donne du crédit”.

Loading widget

Inscrivez-vous à la E-newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.