Politics

Emmanuel Macron assure qu’il nommera un Premier ministre « attaché à la question sociale, environnementale et productive »…



12h30 : Remark ça va, les négos à gauche ? 

Pas très fort, si on en croit Sandra Regol, la secrétaire nationale adjointe d’EELV : « Hier midi j’aurai dit qu’elles étaient porteuses d’espoir, aujourd’hui étant donné les reculs permanents de LFI, je dirai inquiétantes. » La dirigeante écologiste pointe une méthode insoumise : « On devrait travailler sur nos factors d’accords pour les transformer en projet de gouvernement, et là ça se transforme en obligation de discuter des factors de divergence, ça n’aide pas », a-t-elle expliqué à notre journaliste politique, Rachel Garrat-Valcarcel. La France insoumise a confirmé les difficultés, liées selon elles « à des divisions et divergences internes » au sein d’EELV. « De la désinformation, s’insurge Sandra Regol. Ça n’est qu’une stratégie de com pour nous décrédibiliser. » L’écologiste ne perd pas totalement espoir mais dénonce une nouvelle tentation hégémonique à gauche : « On rejoue encore la fable du scorpion et de la grenouille. Le scorpion veut traverser la rivière mais ne peut pas le faire seul et demande à la grenouille de l’aider. Mais la grenouille a peur de son dard venimeux qui pourrait les tuer tous les deux s’il la pique pendant la traversée. Le scorpion lui guarantee qu’il n’en fera rien. Finalement presque arrivé de l’autre côté, le scorpion pique quand même la grenouille, qui lui demande pourquoi : ”Je ne peux pas faire autrement !”. C’est la scenario dans laquelle on se retrouve. Et vous noterez que la grenouille est verte… »



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.