Politics

Emmanuel Macron défend sa réforme des retraites sur France 2, Marine Le Pen rejoue le débat lors de son dernier meeting


Trois électeurs de Marine Le Pen fustigent l’« vanity » d’Emmanuel Macron et vantent le programme de la candidate sur l’immigration à la sortie de son assembly d’Arras

Franck et Virginie Wallet accompagnés d'Angelica Morvan, à la sortie du dernier meeting de la candidate du RN Marine Le Pen, le 21 avril 2022 à Arras.

« On habite Calais : les questions de sécurité, on connaît », expose tout de go Franck Pockets, 32 ans, installateur de cheminées, à la sortie du assembly de Marine Le Pen à Arras. « Les migrants, ça fait peur. Ils font leur petite vie, mais nous aussi on a notre petite vie », enchaîne Angelica Morvan, 49 ans, vendeuse de bonbons. « Vous trouvez regular qu’on mette, sur les autoroutes, des panneaux “Attention piétons” ? », ajoute Virginie Pockets, 49 ans, l’épouse de Franck, en référence aux nombreux candidats à l’asile qui errent dans la région de Calais en attendant une event de se rendre au Royaume-Uni.

Une histoire personnelle la révolte : un jour, quand sa mère s’est rendue aux urgences, elle a dû rester seule dans le couloir, tandis que deux migrants se partageaient un field. « Je ne suis pas raciste, loin de là », précise Virginie. « On peut les aider », explicite son mari, « mais dans leur pays. »

Tous voteront pour la candidate du Rassemblement nationwide au second tour. Angelica est déçue de sentir que les Français ont « peur du changement » : Marine Le Pen, « on ne l’a jamais eue, ils ne peuvent pas savoir ». Au-delà du programme, c’est aussi une query de valeurs : « Ma fille, à l’école, n’a pas le droit de montrer sa croix. Pourquoi doit-on cacher la croix ? Ce n’est pas regular. »

Emmanuel Macron, bien sûr, les ulcère tous. « Boastful, trop sûr de lui », notamment lors débat d’hier soir, selon eux. « Il se permet bien des choses pour quelqu’un qui s’y est pris un peu tard » pour se mettre en campagne, dénonce Franck, qui y voit de l’irrespect à l’égard des électeurs. Et puis, pour Angelica, s’il y a bien une selected qu’il n’aurait pas dû dire, c’est qu’il suffit de « traverser la rue » pour trouver du travail.

Julien Lemaignen



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close