Sports

Evenepoel mûr pour être leader


Alors que la Belgique avait misé gros sur Wout Van Aert l’an dernier à Louvain, le sélectionneur Sven Vanthourenhout a assuré que Remco Evenepoel aura également un rôle de premier plan en septembre prochain à Wollongong.

Le camouflet subi à Louvain semble avoir fait bouger les lignes. En septembre dernier, devant son public, l’équipe de Belgique avait tout pour dominer la course en ligne des championnats du monde. Avec des coureurs tels Wout Van Aert et Remco Evenepoel, la formation d’outre-Quiévrain était donnée favourite. Toutefois, l’entente n’a pas été idéale et la Belgique n’a pas pu peser sur la course. Alors que Julian Alaphilippe s’était envolé vers un deuxième titre mondial consécutif, Jasper Stuyven n’avait pu faire mieux que quatrième derrière Dylan van Baarle et Michael Valgren. Mais la donne semble bien avoir changé et le coup de pressure de Remco Evenepoel ce dimanche lors de Liège-Bastogne-Liège semble en être à l’origine. En effet, le jeune coureur de l’équipe Fast-Step Alpha Vinyl est allé remporter la « Doyenne », son premier Monument, à l’âge de 22 ans au terme d’un raid solitaire de près de 30 kilomètres.

Vanthourenhout ne veut plus un seul chief

Interrogé par le quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws, le sélectionneur de l’équipe de Belgique Sven Vanthourenhout a assuré que la donne ne sera pas la même à Wollongong qu’à Louvain. « On ne va plus se présenter au départ des championnats du monde avec Wout Van Aert comme seul chief, comme on a pu le faire l’an passé, a-t-il déclaré, ouvrant la porte à un partage des responsabilités entre ses deux têtes d’affiche. S’ils sont tous les deux au même niveau qu’actuellement en septembre prochain, on pourra aller en Australie avec une équipe très forte. » Autant après les Jeux Olympiques de Tokyo qu’après les Mondiaux dans les Flandres, des tensions ont existé entre les deux coureur mais cela ne semble pas poser problème au sélectionneur belge en amont de la course qui aura lieu en septembre prochain. « Je n’ai pas encore parlé à eux deux au sujet des championnats du monde en Australie mais j’ai pu noter que Remco Evenepoel et Wout Van Aert se respectent », a confié Sven Vanthourenhout. La Belgique entend bien se donner les moyens de renouer avec le maillot arc-en-ciel, qui la fuit depuis 2012 et la victoire de Philippe Gilbert à Valkenbourg.





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.