Politics

Feynoord Rotterdam – OM : Les Marseillais sauvent les meubles malgré beaucoup trop d’erreurs


Au stade De Kuip à Rotterdam,

Un match haletant dans une ambiance bouillante. L’Olympique de Marseille a concédé une courte défaite 3 buts à 2 jeudi soir contre le Feyenoord Rotterdam lors de la demi-finale aller de la Ligue Europa Conférence. La défense marseillaise a commis beaucoup trop d’erreurs, probablement prise par l’enjeu, et Bamba Dieng a été trop imprécis. Mais l’OM garde toutes ses probabilities avant le match retour à Marseille, jeudi prochain.

Une défense marseillaise incroyablement fébrile

La perte de balle de Caleta Automobile juste après le retour des vestiaires, pour offrir le 3e however au Feyenoord (46e), résume à elle seule, ou presque, la fébrilité défensive de l’OM. Mais le Croate, sorti à l’heure de jeu, n’est pas le seul à incriminer. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Rongier, Saliba, Peres et compagnie ont enchaîné les mauvaises relances et les dégagements hasardeux dès les premières minutes, et durant tout le match. A se demander s’ils ne faisaient pas exprès ? Rien de tel pour mettre en confiance un adversaire, au urgent redoutable. C’est exactement ce qu’il s’est passé avec deux buts rapidement encaissés par Mandanda en moins de deux minutes, par Dessers (18e) et Sinisterra (20e). Avec, à chaque fois, des ballons dans le dos de la défense marseillaise. Mais le Feyenoord n’a pas montré beaucoup plus de sérénité.

Dieng VS Sinisterra

Jorge Sampaoli et Arne Slot, deux entraîneurs au fashion de jeu identique, de deux équipes qui aiment avoir le ballon. Et une idée partagée pour faire la différence : la profondeur. Avec Bamba Dieng pour l’OM, et Luis Sinisterra pour le Feyenoord. C’est le Colombien qui a décroché la première flèche, donc, qui lui a permis de rentrer dans la tête de tout le côté droit de l’OM, Rongier et Guendouzi notamment. Le Sénégalais lui a répondu moins de dix minutes plus tard (28e), pour redonner une raison d’y croire aux Marseillais. Mais Sinisterra a globalement montré plus de choses que Dieng, surtout de la justesse. Ce qui a cruellement manqué à l’attaquant Marseillais, qui aurait pu égaliser en deuxième mi-temps.

Quelle ambiance !

Aucun doute, les meilleures ambiances européennes se concentrent dans cette Ligue Europa Conférence. Ce match entre le Feyenoord et l’Olympique de Marseille l’a encore prouvé. Quelle fête du soccer, commencée en dehors du stade par le cortège des Marseillais, malgré leurs 15 heures et quelques de bus. Et que dire du tifo des supporters du Feyenoord « By no means cease dreaming » et de leur spectacle pyrotechnique ? On a bien cru que les Marseillais avaient pris le dessus avec l’égalisation de Gerson (39e), mais le match des tribunes s’est rééquilibré en deuxième période. Avec une point out spéciale aux autorités hollandaises, qui ont parfaitement su gérer le déplacement des Marseillais.





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.