Politics

Gaël Monfils remporte son premier titre depuis près de deux ans, à Adélaïde


Le Français Gaël Monfils effectue un retour de coup droit contre l’Australien Thanasi Kokkinakis, lors de leur match de demi-finale du simple messieurs du tournoi d’Adelaïde, le 8 janvier.

Voilà deux ans qu’il n’avait pas remporté de tournoi. Le numéro 1 français, Gaël Monfils, a gagné la finale du tournoi d’Adélaïde, en Australie, aux dépens du Russe Karen Khachanov (29e), en deux sets (6-4, 6-4) dimanche 9 janvier, à huit jours de l’Open d’Australie (du 17 au 30 janvier). Gaël Monfils, 35 ans et 21e mondial, ne s’était plus imposé sur le circuit ATP depuis le tournoi de Rotterdam (Pays-Bas) en février 2020, avant la pandémie de Covid-19. Il s’agit du onzième titre de sa carrière.

Lire aussi Tennis : blessée, Naomi Osaka se retire du tournoi WTA de Melbourne

Le joueur français avait ensuite connu d’immenses difficultés à la reprise du circuit en pleine crise sanitaire, entre huis clos et contraintes sanitaires. Entre septembre 2020 et les Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier, il n’a ainsi remporté que trois matchs, malgré son association début 2021 avec Günter Bresnik, l’ancien entraîneur de Dominic Thiem notamment. Il a commencé à retrouver des couleurs en deuxième moitié de saison dernière, jusqu’à se hisser en finale à Sofia en octobre.

« Très fier et très heureux »

« C’est notre premier titre avec mon équipe. On a connu des moments difficiles, mais on est revenus fort en juillet l’année dernière », a retracé Monfils. « Je suis très fier et très heureux d’avoir gagné ce tournoi », a-t-il ajouté.

Monfils avait achevé 2021 sur un forfait au cours du Masters 1000 de Paris début novembre, avant son huitième de finale attendu face au numéro 1 mondial, Novak Djokovic. Victime d’une lésion musculaire aux adducteurs, il s’était alors dit à la fois « frustré » et content d’en terminer avec une « année horrible », et avait affiché son envie « d’arriver au top en 2022, avec de gros résultats d’entrée ».

C’est pour l’instant réussi : à Adélaïde, où il était tête de série numéro 1 et lançait sa saison équipé d’une nouvelle raquette, le numéro 1 français n’a pas perdu le moindre set en quatre matches joués. Dimanche, il s’est montré particulièrement solide au service et a breaké en toute fin de manche dans les deux sets pour s’imposer en à peine une heure et vingt minutes.

Lire aussi Les Serbes se mobilisent pour leur star Novak Djokovic, en rétention en Australie

Le Monde avec AFP



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.