Politics

Gérard Majax : « J’aurais aimé croire en la magie »




« C’est pas Gérard Majax ce soir Madame Le Pen, on parle de vies derrière, la vie de nos commerçants, de nos artisans, c’est ça la dette Covid, vous avez voté contre », clamait Emmanuel Macron face à sa rivale lors du débat d’entre-deux-tours, mercredi 20 avril. En quelques instants, le nom de Gérard Majax faisait alors le tour des réseaux sociaux. Qui était-il ? Au cours des décennies 1970 et 1980, le magicien était devenu la star de la télévision de sa career. Dans une interview menée par Thierry Ardissson, en décembre 2010 dans l’émission « Tout le monde en a parlé » et diffusée depuis par l’INA sur Youtube, le présentateur de « Y’a un truc » disait « absolument » croire au début de sa carrière en la capacité des magiciens de transmettre leur pensée et de monter en lévitation. Tout begin pour lui dans ses jeunes années, lorsqu’il achète des camelots aux Puces de Saint-Ouen pour faire des excursions à ses copains et sa famille, avant de se renseigner adolescent sur l’occultisme et la parapsychologie.

Il se rend alors compte que les maîtres de l’étrange qu’il rencontre n’ont pas de pouvoirs surnaturels, mais utilisent bien « des trucs » : « J’aurais aimé y croire, mais ça se divisait en deux : d’abord des trucages, grossiers même souvent (…) et de la psychologie. » Dès sa majorité, il poursuit des études à l’institut de psychologie de la Sorbonne, pour apprendre à mettre en situation les spectateurs de ses excursions, « mieux comprendre le rapport entre l’artiste, l’illusionniste et le public ». Gérard Majax donne alors des conférences pour démystifier les charlatans qui utilisent des trucages sans le dire et se mum or dad de pouvoirs surnaturels. Après sa rencontre avec Eddy Barclay, il montre ses excursions aux célébrités du second.

Majax, « véritable phénomène de société »

Face à Thierry Ardisson, il se targue d’avoir performé devant « Jack Nicholson comme Alain Delon ». Gérard Majax perce rapidement sur le petit écran, devenant un « véritable phénomène de société » selon l’homme en noir, qui berce « tant de spectateurs », de « l’enfant, à la personne âgée en passant par l’intello ». A cette époque, tout le monde veut acquérir la mallette de magicien Majax, le equipment commercialisé par le premier homme à avoir organisé une première caméra cachée filmée sur le thème de la magicien. Une madeleine de Proust, ressucitée par le président candidat lors du grand débat.






Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.