Entertainment

Harry Potter : J.K. Rowling accusée d’antisémitisme à cause… des Gobelins



2022 vient de débuter, mais cette nouvelle année ne devrait pas être différente des précédentes pour J.K. Rowling. Après s’être mis à dos une partie du public suite à ses propos transphobes, l’autrice se retrouve aujourd’hui au centre d’une nouvelle polémique. Au programme cette fois ? Elle est accusée d’avoir usé de clichés antisémites durant la saga Harry Potter.

J.K. Rowling accusé d’antisémitisme à cause d’Harry Potter

A l’occasion de son propre podcast sur Apple TV+, Jon Stewart – un animateur télé aux USA, a en effet révélé avoir toujours été dérangé par l’utilisation des Gobelins dans son oeuvre, “Avez-vous vu les films Harry Potter ? Vous avez vu ces scènes dans la banque de Gringotts ? Vous savez qui sont ces personnages qui dirigent la banque ? Des Juifs !

Selon lui, les Gobelins dépeints par J.K. Rowling auraient tout simplement des ressemblances avec ceux que l’on peut retrouver dans le livre antisémite Les Protocoles Des Sages de Sion publié en 1903. “Quand vous montrez aux gens cette illustration, ils sont là ‘Oh, c’est tiré de Harry Potter’ et vous devez alors répondre, ‘Non, c’est une caricature d’un juif provenant d’un livre antisémite“.

Puis, bien lancé sur le sujet, Jon Stewart a par la suite ajouté, “J.K. Rowling [devant cette illustration] a dû se dire, ‘On peut utiliser ces mecs pour diriger la banque ?! (…) Et si on faisait des dents plus pointues ?’ C’est un monde magique où on peut monter des dragons, avoir des chouettes comme animaux de compagnie… Mais qui doit gérer la banque ? Des Juifs !

Les fans défendent l’autrice

Des accusations qui ne sont pas passées inaperçues et qui ont vivement fait réagir. Aussi, alors que certains fans n’ont pas hésité à rappeler que la représentation physique que critique Jon Stewart est celle des films que J.K. Rowling n’a pas écrit/réalisé (dans les livres; les Gobelins apparaissent quelque peu différemment), d’autres ont surtout rappelé que l’autrice avait puisé énormément de ses idées dans de nombreux folklores mythologiques, comme c’était le cas avec les Elfes de maison qui étaient un clin d’oeil aux Brownies, des personnages issus du folklore écossais.

De fait, pour les Gobelins – s’ils ont effectivement pu être détournés comme des caricatures antisémites dans un passé récent, leur création n’avait initialement rien à voir avec ça. Ces créatures issues cette fois de la mythologie Celtique et Germanique et appelées Korrigan (en Gaélique) avaient été à l’époque imaginées comme des sortes de démons qui, à l’opposé des Elfes ou Nymphes, étaient vus comme de véritables chercheurs d’or et collectionneurs. Et c’est cette vision qui avait plu à J.K. Rowling au moment d’écrire Harry Potter.

Dave Rich soutient J.K. Rowling

De même, face à ces accusations, Dave Rich – le directeur politique de l’association caritative juive Community Security Trust a tenu à défendre l’autrice. Auprès du Hollywood Reporter, ce dernier a notamment rappelé, “Je ne crois pas un instant que J.K. Rowling soit antisémite ou responsable de la création de telles caricatures. Il n’y a rien dans son passé qui suggère qu’elle possède de tels avis, bien au contraire. En réalité, elle a même déjà ouvertement et plusieurs fois apporté son soutien à la communauté juive et s’est battue contre l’antisémitisme sans même que l’on ne lui demande quoi que ce soit“.

Je pense que, dans ce cas, les Gobelins sont juste des Gobelins, a-t-il ensuite ajouté. Maintenant, on pourrait avoir une discussion passionnante sur la raison pour laquelle la représentation traditionnelle des Gobelins dans la culture Européenne a pu se mêler de façon subliminale aux représentations des Juifs (vous pouvez faire la même chose avec les Vampires). Mais ça ne veut pas dire que tous les Gobelins sont des caricatures antisémites“.

Pour l’heure, J.K. Rowling n’a pas encore réagi à ces accusations.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.