Politics

Horizons « surpris » de ne pas avoir davantage de « discussion » avec la majorité


Alors que devrait bientôt être dévoilée une première salve d’investitures de la majorité, un autre cadre souligne que « le dispositif n’est pas calé, pas tranché » entre alliés. Et que s’il y a eu « des échanges préparatoires » avant le premier tour de la présidentielle, Horizons est depuis « dans l’attente que ça reprenne », quand bien même se mènent en parallèle « des discussions entre La République en marche et le MoDem ».

Crispations

En toile de fond, se dessinent les crispations récurrentes entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron, qui semblaient pourtant être mises entre parenthèses durant la présidentielle, le maire du Havre ayant notamment accueilli le président candidat dans son fief du Havre dans l’entre-deux excursions.

Mais le chef de l’État s’lively lui-même pour débaucher à droite, et pourrait nouer directement des pactes avec des députés Les Républicains favorables à la majorité présidentielle. Une façon pour Macron de contourner et réduire l’affect de Philippe qui viserait « 30/40 députés » selon un parlementaire du parti.

En bureau politique mardi, l’ancien Premier ministre a déclaré en retour, selon plusieurs members : « Je ne suis jamais tenu par un deal que je n’ai pas passé ».



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.