Politics

« Ils se poussaient, je les ai vus », témoigne le fils Louis face aux juges


Devant les magistrates le 3 décembre dernier, Cédric Jubillar a été confronté aux déclarations de son fils, qui a raconté la scène de la dispute le soir de la disparition de Delphine

On dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Le 3 décembre dernier, Cédric Jubillar, mis en examen dans la disparition de sa femme Delphine Jubillar, a été entendu par les juges et confronté aux déclarations de Louis, son fils de 7 ans.

Ce dernier a notamment raconté selon ses souvenirs, la scène de la dispute entre ses parents vers 23 heures, le 15 décembre 2020, soir de la disparition de sa mère. « Alors, puisque c’est comme ça, on va se séparer », aurait entendu l’enfant de 7 ans dans la bouche de son père, rapporte Le Parisien. Dans ses souvenirs, ses parents se tenaient « entre le canapé et le sapin ». Sa mère aurait prononcé : « Arrête-toi ». « Je me souviens qu’ils se poussaient, je les ai vus […] lls se poussaient avec les deux bras, une fois papa et une fois maman », a raconté Louis.

Mais Cédric Jubillar a contesté les propos, estimant que son fils évoque une dispute « qui a déjà eu lieu ». « Quand il dit la phrase : Puisque c’est comme ça, on va se séparer, je pense qu’il vous parle de la dernière dispute dont il se rappelle lui mais qui ne date pas du soir exactement », a-t-il répondu devant les magistrates en charge de l’affaire.

« Écoutez, croyez ce que vous voulez, ce qui est sûr, c’est que je ne lui ai jamais rien fait, je n’ai jamais fait de mal à Delphine et je ne l’ai pas fait disparaître non plus », a-t-il ajouté face aux juges qui ont détaillé pourquoi Louis savait faire la différence entre le soir de la disparition et une autre dispute quotidienne. Les juges ont aussi noté que Louis ne montrait aucune hostilité à l’égard de son père.

Téléphone éteint et lunettes cassées ?

La nuit de la disparition de Delphine Jubillar, le téléphone de Cédric a été mis « hors tension » entre 22 h 08 et 3 h 53. Il n’avait pourtant pas pour habitude de déconnecter son appareil. Cette situation ne s’est produite qu’à deux reprises en 2020. Il a expliqué que le téléphone s’est éteint lors d’une balade avec ses chiens pendant qu’il jouait à Game of Thrones dessus. « C’est au niveau de la batterie, elle est complètement bousillée, mon téléphone tient plus du tout la batterie, réagit le jeune homme. Quand ça s’affiche qu’il n’y a plus de batterie, je décide de quitter le jeu et d’espérer qu’il tienne pour avoir un peu de lumière […] J’ai mis le jeu en pause pour utiliser la torche », a-t-il détaillé. Début janvier 2022, les juges d’instructions ont lancé une nouvelle expertise du téléphone pour vérifier les déclarations du Tarnais, selon Le Parisien.

Quid des lunettes que Delphine portait le soir de sa disparition et retrouvées cassées par les enquêteurs ? Lors de son audition par les gendarmes le 16 décembre 2020 et le 26 janvier 2021, Louis n’a pas su expliquer pourquoi elles étaient cassées. « Elles étaient déjà cassées depuis un moment », selon Cédric Jubillar.

Il s’est ensuite expliqué sur le linge mis dans le tambour de la machine dans la nuit de la disparition, à 4 h 50 du matin, au moment de l’arrivée des gendarmes. « À force de tourner en rond, j’ai essayé de ranger un minimum vu qu’il y avait du monde qui allait venir », a-t-il justifié.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close