Politics

Joe Biden annonce une nouvelle aide militaire « dans une période critique »


 Les Etats-Unis et leurs alliés agissent « aussi vite que possible » pour continuer à fournir à l’Ukraine « les armes dont ses forces ont besoin », a assuré le président américain.

Alors que la Russie a déclenché, lundi, une offensive majeure sur la région orientale de Donbass, partiellement contrôlée par des forces séparatistes prorusses depuis 2014, Joe Biden a répondu, jeudi 21 avril, une nouvelle fois à l’appel à l’aide de l’Ukraine.

A l’situation d’une rencontre avec le premier ministre ukrainien Denis Chmyhal, le président américain a annoncé une nouvelle aide militaire de 800 hundreds of thousands de {dollars} pour l’Ukraine. Cette enveloppe comprend « des armes d’artillerie lourde, des dizaines d’obusiers, 144 000 munitions ainsi que des drones », a-t-il détaillé depuis la Maison Blanche. M. Biden a déclaré que les Etats-Unis donneront de nombreux détails sur les armes qu’ils expédient à l’Ukraine, mais que certains seront gardés secrets and techniques.

Lire aussi : Le direct du jour sur la guerre en Ukraine

L’annonce de cette aide s’ajoute aux quelque 2,6 milliards de {dollars} d’aide militaire que M. Biden avait précédemment approuvés pour l’Ukraine. Afin de continuer à fournir une help militaire à l’Ukraine, Joe Biden a indiqué qu’il allait demander des fonds supplémentaires au Congrès américain, automotive le programme d’aide adopté le mois dernier est désormais « presque épuisé ». Vladimir Poutine « ne réussira jamais » à occuper l’Ukraine, a promis le président démocrate.

« Nous sommes dans une période critique où ils vont préparer le terrain pour la prochaine part de cette guerre », a souligné Joe Biden à propos de la Russie. Les Etats-Unis et leurs alliés agissent « aussi vite que doable » pour continuer à fournir à l’Ukraine « les armes dont ses forces ont besoin », a assuré le président américain.

Joe Biden a par ailleurs jugé « contestable » le contrôle par la Russie de la ville ukrainienne de Marioupol, revendiqué par son homologue russe Vladimir Poutine. « Il n’y a encore aucune preuve que Marioupol soit complètement perdue », a insisté le président américain, et Vladimir Poutine « ne réussira jamais » à occuper l’Ukraine, a-t-il promis.

Lors de son intervention, M. Biden a repris et adapté la célèbre phrase de Theodore Roosevelt (« Parle doucement et porte un gros bâton », en référence à la doctrine du Massive Stick), en déclarant que les Etats-Unis « parleraient doucement et porteraient un grand Javelin », en référence à l’arme antichar utilisée avec une certaine efficacité contre les blindés russes.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : les armes qui ont été déterminantes

Soutenir économiquement l’Ukraine

Les Etats-Unis ont aussi l’intention d’apporter une aide économique supplémentaire de 500 hundreds of thousands de {dollars} pour soutenir l’Ukraine, qui s’ajoutera à celle du même montant qui avait été débloquée en mars par le président américain. La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, devait faire cette annonce au premier ministre ukrainien, Denys Shmyhal, lors d’une rencontre en personne à Washington.

L’aide américaine doit permettre à Kiev de maintenir le fonctionnement du gouvernement, en versant notamment les salaires et les retraites, et éviter une aggravation de la scenario humanitaire en Ukraine. Elle doit être approuvée par le Congrès, avant d’être débloquée dès que doable face aux besoins urgents.

Les responsables ukrainiens ont fait half au Fonds monétaire worldwide (FMI) d’un besoin de 5 milliards de {dollars} par mois pour continuer à faire fonctionner l’économie du pays, avait rapporté mercredi la directrice générale de l’establishment, Kristalina Georgieva. Le FMI desk sur une contraction de 35 % du PIB ukrainien cette année.

Au chapitre des sanctions économiques, tous les navires liés à la Russie seront aussi interdits dans les ports américains, a encore annoncé M. Biden.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Guerre en Ukraine : le soutien militaire des Etats-Unis à l’Ukraine, fixed mais prudent depuis 2014

Le Monde avec AP, AFP et Reuters





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close