Politics

Législatives : une candidate écologiste s’engage à maintenir « Plus belle la vie »



L’annonce de la fin de Plus belle la vie, série culte de France 3, a fait l’objet d’une bombe pour les followers. À tel level que certains d’entre eux sont prêts à tout pour la maintenir. C’est notamment le cas de la conseillère municipale de Boulogne et candidate écologiste aux législatives Pauline Rapilly-Ferniot, assidue de la série depuis ses neuf ans. L’élue, qui s’était fait remarquer par son éviction brutale de la conférence de presse de Marine Le Pen pendant l’entre-deux-tours, a affirmé sur Twitter que, si elle est élue députée, elle rétablira la série lancée en 2004, ont relevé nos confrères du Parisien.

« Moi députée, je m’interact à ce que Plus belle la vie proceed », écrit-elle sur le réseau social. Elle partage également une pétition qu’elle avait déjà lancée il y a plus de deux mois pour dire « non à l’arrêt de Plus belle la vie ». Pétition qui compte, pour le second, seulement 375 signatures. Bien loin du million qu’elle espère pour faire changer d’avis France 3. « J’ai lancé cette pétition il y a deux mois en tant que fan, je l’ai retweetée à la suite de l’annonce officielle, et maintenant ça ressort sous l’angle du député qui fait une pétition pour sauver une série… mais c’est du second degré », précise-t-elle au Parisien.

Thèmes de société

L’élue voit dans la série Plus belle la vie une fiction qui reflète de nombreuses questions de société : « Au-delà du fait que c’est une série que j’ai beaucoup aimée, je pense sérieusement qu’elle a eu une vraie utilité dans la société avec des personnages comme Antoine qui fait sa transition. J’en ai parlé avec le candidat écologiste de Marseille [Alexandre Rupnik, NDLR], ça l’a aidé à assumer son homosexualité par exemple. »

À LIRE AUSSIQuand Montpellier se donne des airs de Hollywood


La rédaction vous conseille



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close