Politics

les cinq moments forts du débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen


Emmanuel Macron a été offensif dès le début du débat, en évoquant l’éventuel conflit d’intérêts entraîné par l’emprunt contracté par le Rassemblement nationwide auprès d’une banque russe en 2015. « Vous ne parlez pas à d’autres dirigeants vous parlez à votre banquier lorsque vous parlez à la Russie. […] Vous ne pouvez pas défendre les intérêts de la France automotive vos intérêts sont liés à des gens proches du pouvoir russe », a lancé le président de la République. Emmanuel Macron a aussi affirmé que la dette contractée auprès de cette banque l’empêchait de s’opposer à la Russie sur des sujets sensibles. « Dès qu’il y a des positions difficiles à prendre, ni vous ni vos représentants ne sont là, a-t-il lancé en évoquant plusieurs votes au Parlement européen.

2. « Ne me donnez pas de leçons, Monsieur » (sur les retraites)

Les deux candidats ont ensuite eu un échange tendu au sujet de la dette et des retraites. « Vous êtes le président qui a créé 600 milliards d’euros de dette supplémentaire en cinq ans, dont deux tiers n’ont strictement rien à voir avec le Covid-19 », a d’abord lancé Marine Le Pen. « Arrêtez de tout confondre Madame Le Pen, ce n’est pas attainable, aïe aïe aïe. Le quoiqu’il en coûte, vous avez voté contre mais vous auriez fait quoi pendant la crise Covid ? » a ensuite rétorqué Emmanuel Macron. « Ne me donnez pas de leçons, Monsieur », a immédiatement répliqué Marine Le Pen.

3. « Vous ne devriez pas parler du général de Gaulle »

Tensions sur le sujet de l’Europe. Marine Le Pen a voulu citer le général de Gaulle, avant d’être coupé par Emmanuel Macron. « Venant d’où vous venez, vous ne devriez pas parler du général de Gaulle. » Le chef de l’État a fait référence aux origines du Entrance nationwide. Le parti a été fondé par Jean-Marie Le Pen et par d’anciens combattants de la Waffen-SS (la faction militaire de l’Allemagne nazie âprement combattue par la France Libre), comme Pierre Bousquet et Léon Gaultier.

4. « Je ne sais pas si c’est McKinsey qui a proposé cela »

Au second d’aborder les mesures à prendre dans l’Schooling nationale, Marine Le Pen a évoqué le cupboard de conseil McKinsey, dont les companies ont été très sollicités par le gouvernement, et critiqués par ses opposants. « La réforme que vous proposez est une réforme qui consiste à payer les professeurs en fonction des résultats de leurs élèves. […] Je ne sais pas si c’est McKinsey qui a proposé cela », a ironisé la candidate.

5. « Je ne suis pas climatosceptique, vous êtes climatohypocrite »

Plus tard dans la soirée, les prétendants à l’Élysée ont abordé le thème de l’écologie et de l’urgence climatique. Emmanuel Macron a accusé sa concurrente d’être « climatosceptique ». Une affirmation réfutée par la chief du Rassemblement nationwide. « Je ne suis absolument pas climatosceptique, mais vous vous êtes un peu climatohypocrite. Les gens ne croient pas à votre volonté de régler tous ces problèmes. Vous êtes le pire de l’écologie punitive », a-t-elle lancé.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.