Politics

“Les Rouges ont trouvé une excuse pour m’éliminer”




Choisi comme ambassadeur par la tribu des Rouges, Colin devait éviter d’affaiblir l’équipe jaune lors de la réunification dans Koh Lanta le totem maudit. Après un marché passé avec Louana et l’élimination de Setha, les Rouges en majorité ont choisi de l’éliminer.

En grand sportif, Colin voulait aller loin dans l’aventure Koh Lanta, le totem maudit. Le candidat suisse a cependant vu son aventure s’arrêter avec le conseil de la réunification. Colin a été désigné ambassadeur par l’équipe antagonistic qui le jugeait le plus à même de flancher face à la pression de la boule noire (utilisée pour départager les deux ambassadeurs qui ne se seraient pas mis d’accord). L’équipe jaune ayant perdu l’épreuve précédente, Colin avait un gage supplémentaire : il avait plus de risques de tomber sur la boule noire (66%) que son adversaire du jour Louana (50%). Revenant sur ses promesses tenues face aux Jaunes, le Suisse a choisi d’éliminer Setha et de sauver son aventure. Il espérait ensuite voir son marché passé avec Louana se réaliser. Mais les Rouges ont décidé de ne pas tenir leur promesse et de l’éliminer sur le champ. Colin revient pour nous sur son parcours dans Koh Lanta et sur l’épisode où tout a basculé pour son aventure Koh Lanta 2022.

Pourquoi avoir choisi de participer à Koh Lanta ?

Premièrement, parce que j’aime le défi, pousser mon corps à ses limites. J’aime bien sortir de mon confort. J’avais aussi envie de rendre fiers mes proches, mon pays et tous les gens qui sont autour de moi.

Vous avez eu l’event de vous tester sur les épreuves physiques. Remark vous êtes-vous senti pendant ces épreuves ?

Pour les épreuves que j’ai passées en groupe, j’étais assez à l’aise. On a gagné pas mal d’épreuves. Je crois que je fais partie des gens qui ont gagné le plus d’épreuves en groupe jusqu’à maintenant. Franchement, j’ai adoré me confronter et faire ces épreuves que je regardais à la télé à l’époque. De les faire en vrai, c’est vraiment des sensations extraordinaires.

Dans quel état d’esprit êtes-vous arrivé dans l’aventure ?

J’ai eu un bon feeling avec les candidats sur le bateau, je me suis dit que les gens avaient l’air sympa. Ensuite, dès le début, je me suis mis un gros stress pour la première épreuve. Je me suis dit que ça allait être très violent d’un level de vue émotions et stress. Je m’étais mis dans l’état d’esprit “y a pas le choix, on va tout éclater”.

C’est une saison qui a été difficile du level de vue climat et survie. Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous ?

Oui, le climat, le manque d’hygiène et de sommeil, c’est difficile. Mais tout devient assez accessoire par rapport au manque de nourriture. C’est quelque selected à laquelle on ne peut pas vraiment se faire. On pense tout le temps à la nourriture. On manque d’énergie, on s’endort le soir avec une boule au ventre… Clairement, le plus dur, c’est la nourriture.

Vous êtes choisi par les Rouges en tant qu’ambassadeur dans l’épisode 9. Avez-vous été surpris par leur choix ?

Je n’ai pas été surpris. Je pense que c’était un bon choix des Rouges. J’avais pas forcément envie de jouer mon aventure sur cette boule noire.

Vous promettez à votre équipe d’aller jusqu’à la boule noire mais ne le faites finalement pas. Qu’est-ce qui a provoqué ce revirement ?

Alors en fait, il n’y a pas de revirement. Je leur ai dit que j’allais y aller mais je n’avais pas l’intention d’aller à la boule noire. La raison, c’est que tout le monde a promis qu’il allait aller à la boule noire. Moi, je suis arrivé en fin de tour de desk où, chacun son tour, tout le monde promettait qu’il allait aller à la boule noire. Si j’avais dit que je n’irais pas, c’était l’excuse parfaite pour m’éliminer si quelqu’un d’autre avait été choisi. Ça, c’était avant qu’on sache qui était l’ambassadeur. Et après, comme j’avais un peu confiance en mes capacités de persuasion, j’avais pas envie qu’ils perdent confiance en moi en leur disant finalement que non je n’y allais pas. Je me suis dit que j’allais essayer de tout donner aux ambassadeurs, toujours en gardant à l’esprit de ne pas aller à la boule noire mais plutôt tout donner sur la persuasion.

Face à Louana, vous tombez face à un mur. Vous perdez le match de la volonté. Qu’est-ce qui vous a finalement fait abandonner ?

Le problème, c’est que je ne suis pas 100% au clair avec les règles de à quel second on peut revenir en arrière sur la décision. Quand Denis me demande si je suis sûr à 100%, je lui dis oui en me disant qu’il y a encore une possibilité de revenir en arrière. Mais jusqu’à quel second peut-on encore revenir en arrière ? Je pense que c’était ça mon problème, je voulais jouer le bluff jusqu’au bout mais Louana pareil. Donc on s’est retrouvés dans cette scenario où je me suis demandé “est-ce qu’elle va y aller ou pas ?” Finalement, je me suis dit qu’elle allait peut être y aller. Mais je ne suis pas sûr qu’elle y serait allée, honnêtement.

Pourquoi choisir d’éliminer Setha plutôt qu’un autre candidat jaune ?

Parce que Setha, c’est quelqu’un avec qui j’ai moins de feeling, qui est pas mal en retrait sur le camp. On n’a pas eu beaucoup l’event de discuter de choses personnelles. Elle était un peu déconnectée du groupe. Je ne voulais pas non plus que les Jaunes m’en veuillent trop et vu qu’elle avait été pas mal sur la sellette aux conseils depuis le début… Si on veut, c’était un choix de cœur pour moi mais aussi pour l’équipe parce que je ne voulais pas qu’ils m’en veuillent trop non plus.

Setha a eu des mots assez durs à votre encontre au second où vous lui annoncez son départ. Vous avez eu l’event d’en discuter depuis ?

On n’a pas vraiment eu l’event d’en discuter. Par rapport aux mots, ça ne me dérange pas. Elle aurait pu dire tout ce qu’elle voulait, j’étais là pour encaisser. Je sais à quel level c’est difficile. Si je me mets à sa place, j’aurais peut être été encore plus virulent. Je comprends sa réaction. Je comprends qu’elle dise ça. Qu’elle se rassure, je suis un homme. J’encaisse et je ne l’ai pas vraiment pris en compte. Elle dit ce qui lui passe par la tête sous le coup de l’émotion et c’est regular.

François et Nicolas discutent du choix des ambassadeurs et disent que vous étiez le meilleur choix pour éviter d’aller à la boule noire. Vous avez compris leur level de vue ?

Oui, je peux comprendre leur level de vue. Forcément, il y a mon alliée et amie Alexandra qui vient d’être éliminée, on passe dans une part de jeu stratégique, j’ai pas envie de jouer mon aventure pour Setha. C’était un bon choix. Ils ont très bien capté ce qui se passait.

Vous négociez avec Louana le fait que vous et Olga soyez épargnés pendant les quatre prochains conseils. Vous pensiez vraiment être en sécurité au conseil de la réunification ?

Honnêtement, ouais. Je pensais pas qu’ils allaient tenir forcément les quatre conseils, je ne suis pas naïf. Je sais remark ça se passe sur Koh Lanta. Je savais que ça n’allait pas tenir mais par contre j’étais convaincu qu’ils allaient au moins tenir leur parole pour le premier conseil. Ils ne l’ont pas fait, c’est dommage. Ils ont dit que c’était parce que je n’avais pas tenu ma parole mais visiblement eux n’avaient pas besoin de tenir leur parole non plus. Je pense surtout qu’ils étaient inquiets de se retrouver face à moi dans les épreuves individuelles parce que j’étais relativement inquiétant pour la suite et le côté sportif.

D’après vous, c’était plutôt une excuse pour se départir d’un candidat dangereux physiquement ?

J’en suis convaincu. C’est peut-être mon égo qui parle, mais j’en suis convaincu. Ils ont trouvé la bonne façon de m’éliminer en ayant une raison. Ils avaient l’event de le faire et ils l’ont fait. Comme ça, ils avaient une excuse.

Quel est le memento que vous garderez le plus de votre aventure ?

Je pense que je garderai le confort qu’on a gagné sur le bateau où là on était vraiment dans une parenthèse idyllique. Vraiment, on était au Paradis. C’était un truc de fou. On avait de la nourriture à profusion. On était bien. On avait du confort. On était entre nous. C’était une tremendous bonne ambiance.

Vous avez des regrets dans cette aventure ?

J’en ai forcément. Il y a toujours des regrets. Mais, on peut refaire le jeu autant qu’on veut, à un second donné il faut accepter et passer à la suite. 

Quel regard portez-vous sur votre parcours dans Koh Lanta ?

Globalement, je m’attendais pas à rencontrer des personnes aussi extraordinaires. J’en garderai un bon memento même si je n’ai pas du tout fait ce que j’étais venu faire dans Koh Lanta. D’une certaine manière, je suis content material de cette aventure qui a été très forte en émotions et très belle, mais je suis très déçu de la finalité.

Quel était l’objectif avant de partir ?

Dans ma tête, c’était très clair. Je n’étais pas là pour aller jusqu’à la réunification. J’étais là pour le rating, pour le jeu et pour gagner.

Vous aimeriez pouvoir à nouveau participer à Koh Lanta si vous en aviez la possibilité ?

Je paierais 100 000€ pour y retourner ! (rires) Si on m’appelle, je pars dans les dix minutes. Même sans affaires, je prends l’avion direct. Sans une as soon as de doute.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.