Entertainment

Lorie : cette pratique qu’elle a imposée à sa maison de disques dès ses débuts


Dimanche 26 décembre 2021, Lorie a accordé un entretien à Pure Charts. Au cours de ce dernier, la chanteuse est revenue sur ses débuts et a révélé ce qu’elle avait imposé à sa maison de disques.

C’était il y a vingt ans ! Au début des années 2000, Lorie connaissait un grand succès avec des chansons à destination d’un public jeune. En quelques années, la jolie blonde a sorti huit albums studio et participé à quatre tournées réunissant plus d’un million de spectateurs répartis sur plus de 280 concerts. Alors que son premier album a fêté ses vingt ans, c’est dans un entretien accordé à Pure Charts que la chanteuse s’est confiée. “Au départ, mon rêve, c’était de devenir patineuse. J’ai fait dix ans de patinage artistique en Sport-étude. Je ne vivais que pour ça. J’ai eu un accident du genou vers 16 ans. Mes ambitions de compétition et de prix, ce n’était plus du tout accessible donc je ne voulais pas continuer“, a-t-elle rappelée.

Devenue une star à 19 ans, Lorie a confié : “Je faisais ce que j’aime : danser, chanter, rencontrer des gens… J’avais un planning de dingue. Le tourbillon commençait déjà à prendre. (…) J’avais conscience de la chance que j’avais.” Fan de grandes stars américaines, la jolie blonde a souhaité offrir de véritables shows à ses fans. Elle s’est souvenue : “J’ai tout de suite dit à ma maison de disques qu’il était hors de question que je dois derrière un micro et qu’il ne se passe rien, je veux faire des chorés. J’ai dit : ‘On va faire des clips de dingue, on va aller dans des pays différents faire le tour du monde. On va faire rêver les gens. À chaque fois que je vais faire une émission de télé, on va faire des chorégraphies et des visuels.’ Au final, tout le monde me demandait en télé parce qu’ils savaient qu’on allait faire le show.

Lorie : “C’était le tourbillon mais c’était cool”

Si la chanteuse vivait un rêve éveillé, elle avait également beaucoup de pression sur les épaules. Franchement, je ne m’en suis pas rendu compte parce que tous les jours, il y avait des trucs à faire. C’était le tourbillon mais c’était cool (…) Je m’en rendais compte quand je rencontrais des parents dans la rue qui me disaient : ‘Ma fille fait tout comme vous. S’il vous plaît, ne faites pas de piercings ni de tatouages, ne fumez pas !’ C’est là que je me suis rendu compte qu’il y avait toute une génération qui me regardait et qui me prenait pour exemple“, a-t-elle confié.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close