Entertainment

“On la traitait grosse baleine noire”: l’avocat d’Anna-Chloé raconte le quotidien difficile de la jeune fille


Cyril Hanouna continue à se pencher sur l’affaire Anna-Chloé. Mardi 4 janvier, l’animateur a invité l’avocat de la famille de la petite fille, ainsi que celui du directeur de l’établissement, sur le plateau de Touche pas à mon poste. 

Lundi 3 janvier, Cyril Hanouna recevait Anna-Chloé et sa mère Madeleine sur le plateau de Touche pas à mon poste. En direct sur C8, elle et sa mère s’étaient exprimées sur sa terrible chute, survenue le 15 décembre dans la cour de récréation de son collège. Face à Cyril Hanouna, Anna-Chloé a maintenu que sa chute n’était pas accidentelle, mais causée par un de ses camarades qui l’avait poussé.

Le lendemain de leur témoignage glaçant, Cyril Hanouna a reçu l’avocat de la famille d’Anna-Chloé, ainsi que celui de l’établissement. Sur le plateau de TPMP, Mourad Battikh, l’avocat de la petite fille s’est tout d’abord indigné des première réactions du procureur de la République, qui avait déclaré que la chute d’Anna-Chloé était accidentelle, alors que la petite fille n’avait pas encore été auditionnée par les enquêteurs. L’affaire avait également suscité une réaction de Jean Michel Blanquer, qui avait demandé l’ouverture d’un enquête.

Mourad Battikh : “Au mois d’octobre, elle n’ira plus à la cantine parce qu’on la traite de grosse”

L’avocat de la famille d’Anna-Chloé a ensuite relaté la version de la petite fille, et déclaré qu’il détient des éléments factuels lui permettant d’affirmer que la collégienne était bien victime de harcèlement scolaire à caractère grossophobe et raciste depuis plusieurs mois.

Sur le plateau de TPMP, Mourad Battikh a évoqué le début d’année d’Anna-Chloé, qui était enthousiaste à l’idée d’intégrer une nouvelle classe au mois de septembre. “Elle va manger à la cantine et (…) elle va être exclue, esseulée, elle va manger seule à une table. Au mois d’octobre, elle n’ira plus à la cantine parce qu’on la traite de grosse et qu’elle subit des railleries”, a relaté l’avocat de la famille, qui affirme qu’Anna-Chloé avait fini par manger chez elle à midi.

Mourad Battikh a également parlé d’une exclusion “numérique”, à l’encontre de la petite fille. “Vous connaissez le harcèlement c’est pas par pas. Cette exclusion physique va donner lieu à une exclusion numérique. Ils ont un groupe Whatsapp avec tous les élèves de la classe, et un des élèves de la classe va décider d’exclure tout simplement Anna-Chloé, a-t-il révélé.

Anna-Chloé déjà agressée le 29 novembre ?

L’avocat d’Anna-Chloé et de sa mère a déclaré que ce harcèlement s’était poursuivi de manière graduelle, jusqu’à atteindre une attaque physique survenue le 29 novembre. “Anna-Chloé va être molestée. On va prendre la tête d’Anna-Chloé, on la va rentrer dans un casier, et on va la traiter de grosse baleine noire (…) une élève va venir la réconforter, une élève qui a été témoin de cette scène”, raconte-t-il.

L’avocat a affirmé que le témoignage de la camarade d’Anna-Chloé n’est pas le seul qu’il a reçu. Il a également montré son indignation face au fait qu’aucun témoin des incidents qui lui ont été rapportés, n’ait été auditionné. “C’est étrange qu’à chaque fois qu’il y ait un élément à charge, les personnes qui sont témoins de ce harcèlement (…) de ces propos racistes et injurieux, ne soient pas auditionnées. Comme si on voulait démontrer une seule thèse”, a-t-il déclaré face aux chroniqueurs de TPMP.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close