Sports

Pinot n’est pas dans une grande forme


Arrivé avec près de quatorze minutes de retard sur le vainqueur Pello Bilbao, Thibaut Pinot s’est relevé lors de la 2eme étape du Tour des Alpes automotive il n’était pas en très grande forme.

Vainqueur du Tour des Alpes en 2018, Thibaut Pinot ne réitérera probablement pas sa efficiency cette année. Arrivé avec seulement neuf secondes de retard sur le vainqueur Geoffrey Bouchard lundi lors de la première étape, le coureur de Groupama-FDJ a cette fois perdu 13’52 sur les meilleurs ce mardi. Le Franc-Comtois de bientôt 32 ans a craqué dans la principale difficulté du jour, le Passo della Mendola (1363m d’altitude) et n’a pas forcé pour finir, comme l’a expliqué son directeur sportif Thierry Bricaud à la fin de l’étape. « Thibaut n’était pas impérial, dû aux conséquences de sa chute à la Sarthe et du petit rhume qu’il a attrapé la semaine dernière. Quand il a compris qu’il ne pouvait pas s’accrocher, il s’est complètement relevé et a fini à sa principal. »

Groupama-FDJ a de la ressource

Thibaut Pinot a sans doute gardé des forces pour les trois dernières étapes de cette course, où il espère bien se montrer, d’autant qu’il apprécie énormément le Tour des Alpes. « Pour moi c’est une des plus belles programs de l’année donc j’espère vraiment briller et faire un bon résultat, confiait-il lundi avant le grand départ. Les étapes sont belles, elles sont bien dessinées. Il n’y a pas d’arrivée au sommet, mais ce sont des étapes où il y aura beaucoup de bagarre et j’espère en faire partie. (…) Ma forme est un peu mitigée. Je suis tombé deux fois il y a dix jours, j’ai eu du mal à m’en remettre. J’espère que cette semaine ça va aller mieux. » Pour le second ce n’est pas encore le cas, mais l’objectif pour Pinot est bien sûr d’atteindre son pic de forme en juillet, pour le Tour de France (il participera également au Tour de Romandie la semaine prochaine et au Tour de Suisse en juin). En attendant, l’équipe Groupama-FDJ peut se réjouir avec la présence de trois de ses coureurs à moins de trente secondes du chief Pello Bilbao : le Hongrois Attila Valter (3eme), l’Australien Michael Storer (12eme) et le jeune Français Lenny Martinez (16eme), âgé de 18 ans et fils de Miguel, champion olympique et champion du monde de VTT en 2000.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close