Politics

prison avec sursis pour l’ex-pompier devenu SDF


Après avoir été SDF, avoir été agressé à la machette, avoir éprouvé la violence du monde de la rue, il a aujourd’hui « besoin de revenir dans la société ». Mais avant, il doit rendre des comptes à la justice. Automotive, en juillet et septembre 2021, il a mis le feu à deux véhicules appartenant au même Bordelais du quartier de Bacalan.

Il a été surpris par un témoin, près d’un utilitaire en stationnement, portant un carton rempli de papiers auxquels il a mis le feu avant de le placer sous l’avant du véhicule, dont il avait aspergé le bloc-moteur de gel hydroalcoolique… Le propriétaire, un sculpteur, s’est senti visé. C’était la deuxième fois en deux mois.

« Je n’avais aucun grief personnel contre ce monsieur », guarantee le prévenu, qui se souvient par « brides » (sic) et qui a eu un « électrochoc » en comprenant qu’il était concerné au premier plan par ces actes. « Mais le carrossier du coin me disait qu’il lui parlait mal. J’ai voulu extérioriser mon mal-être, je me suis pris pour un justicier. » Le pardon qu’il demande ne lui est pas accordé par une partie civile furieuse. « Le contexte n’est pas serein », gronde l’artiste, qui ne comprend pas qu’un différend avec un voisin dont les épaves et véhicules « en sale état » juraient dans le paysage puisse à ce level dégénérer.

Le vice-procureur qui requiert dix-huit mois de jail dont huit de sursis probatoire, avec une obligation de soins, de travail et d’indemnisation de la victime. « Il ne conteste pas les faits », souligne son avocate, qui le décrit comme « isolé », « démuni » mais n’abandonnant pas son projet de réinsertion.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.