Politics

Rejoindre Macron ou rester dans l’opposition ? A droite, les divisions chez Les Républicains apparaissent dès la soirée électorale du second tour de la présidentielle


Richard Ferrand, Christian Jacob, et Manuel Valls,  lors de la soirée électorale du second tour de la présidentielle, sur le plateau de France Television, le 24 avril 2022.

Les membres du comité stratégique du parti Les Républicains (LR) sont à peine assis dans la salle du conseil, rue de Vaugirard à Paris, ce dimanche 24 avril au soir, que retentit l’alarme incendie. Assourdissant, le bruit déclenché par une easy ampoule grillée s’accompagne d’un message qui tourne en boucle : « Veuillez évacuer le bâtiment immédiatement. » Comme une allégorie de la périlleuse state of affairs de la formation de droite en ce soir de second tour du scrutin présidentiel.

Jusque-là, ils avaient réussi à tenir le choc. Pour survivre, préserver ses sièges à l’Assemblée nationale et sauver autant que doable le peu de meubles qui restaient, le parti s’est échiné, entre les deux excursions de la présidentielle, à mettre la poussière sous le tapis. Pas de consigne de vote ni d’avis tranché au nom de la collectivité, chacun était renvoyé à sa responsabilité personnelle et, surtout, à son équation locale. Mais dimanche cette place n’était plus tenable. Avec la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, la droite doit regarder en face tout ce qui la divise.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Election présidentielle 2022 : après la débâcle, les Républicains cherchent à masquer leurs divisions

Retenus jusque-là par l’incertitude du résultat, nombreux sont les cadres qui, à partir d’aujourd’hui, n’ont plus aucune raison de cacher leur volonté de saisir la most important tendue du président et de rejoindre sa majorité. Un camp présidentiel qui peut revendiquer d’avoir récupéré 53 % des électeurs de Valérie Pécresse, contre 18 % pour Marine Le Pen. A l’inverse, ceux qui souhaitent garder une maison LR intacte dans l’opposition vont devoir ferrailler contre les défections.

« Tendre la most important, se rassembler et s’ouvrir »

Invité sur le plateau de France 2, dimanche soir, Christian Jacob, le président de LR, a tenu à marquer le plus doable les différences entre la formation qu’il dirige et la majorité sortante : « La bataille des élections législatives s’ouvre aujourd’hui. A la différence de la majorité présidentielle, nous avons des élus qui ont un ancrage, qui connaissent leurs territoires. C’est une nouvelle campagne qui start », a-t-il déclaré. Et de blâmer Emmanuel Macron pour la montée des extrêmes dans le pays : « Il n’y a jamais eu un tel niveau de votes de désespérance. Cela est le résultat de l’motion d’Emmanuel Macron pendant cinq ans. »

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Législatives 2022 : à droite, les députés font tout pour personnaliser la campagne

Des propos comme un rappel aux députés qui pourraient être tentés par l’aventure macroniste, mais aussi un message aux électeurs de droite désorientés par les différences de positions au sein du parti.

Richard Ferrand, Christian Jacob, et Manuel Valls,  lors de la soirée électorale du second tour de la présidentielle, sur le plateau de France Television, le 24 avril 2022.

Automotive, au même second, fleurissaient sur les réseaux sociaux les messages appelant à un rassemblement autour du président de la République. Quelques minutes après l’annonce des résultats du second tour, Christelle Morançais, présidente de la région Pays de la Loire et porte-parole de la campagne de Valérie Pécresse, y allait de son communiqué : « Je suis une femme de droite, je suis attachée à mes convictions, mais je considère que, dans le contexte extrêmement tendu dans lequel nous vivons, il faut savoir tendre la most important, se rassembler et s’ouvrir. » Rien ne serait, selon elle, « pire que l’aveuglement idéologique, le déni des réalités ou le goût de la revanche… »

Il vous reste 37.91% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close