Entertainment

TÉMOIGNAGE Depuis 4 ans je suis persécuté par une femme érotomane qui a tenté de me tuer


Cela fait maintenant quatre ans que Guillaume est persécuté par une femme érotomane qui lui gâche la vie. Le trentenaire a raconté son calvaire dans l’émission Ça start aujourd’hui.

Ce jeudi 31 mars 2022, Guillaume est venu raconter son histoire sur le plateau de l’émission Ça start aujourd’hui, diffusée sur France 2. Depuis quatre ans, l’artiste-écrivain de 34 ans est victime d’une érotomane croisée après un present en Inde. Atteinte d’un hassle psychologique, cette femme originaire de Russie, s’est inventée une histoire d’amour entre eux. Au fil des années, le globe-trotter est donc devenu la cible de cette admiratrice obsessionnelle qui fait de sa vie un enfer : "Au début, elle me demandait des conseils pour ses spectacles et après, elle a commencé à m’appeler Chiva, un dieu de la mythologie hindouiste. Elle était persuadée d’être Shakti, la femme de Shiva, et que j’étais la réincarnation de cette divinité. »

Désespéré par la situation, Guillaume s’est livré à cœur ouvert : "Quand on est dans cet état d’esprit, il y a beaucoup de désespoir." Le trentenaire a expliqué qu’il avait tout essayé pour se débarrasser de son amoureuse transie, en vain. Il a même avoué, la gorge nouée et les larmes aux yeux, avoir eu des idées noires envers elle : "J’ai rêvé des nuits et des nuits que je la tuais… me réveiller cinquante fois en étant sûr que j’avais du sang sur les mains." L’invité de Faustine Bollaert a déploré le fait qu’on lui demande toujours "ce qu’il a fait" pour que son bourreau agisse de la sorte. Malgré ses nombreuses plaintes et mains courantes, la situation n’a pas changé.

Harcelé par une femme érotomane, il a peur de passer à l’acte

Guillaume a déclaré que l’érotomane était entrée dans une phase de destruction et qu’elle allait probablement mettre fin à ses jours ou aux siens. En témoigne ce jour où elle l’a surpris dans sa cage d’escalier en essayant de l’y pousser pour le tuer. Mais malgré une trentaine d’arrestations, la jeune femme est toujours en liberté. "On a toujours une épée de Damoclès sur la tête tant que cette personne sera en vie" a-t-il confié, craignant de commettre l’irréparable : "La selected qui me fait le plus peur à l’heure actuelle, c’est moi (…) Imaginons qu’elle attaque ma copine, le contrôle que j’arrive à garder en général, je le perdrais totalement. C’est moi qui ira en jail pour elle et elle m’attendra dehors. Je serai mieux en jail, enfermé à trigger d’elle que libre avec elle qui me tourne autour."

©


©


©


©


©


©




Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.