Entertainment

Un squat éphémère d’artistes ouvre à Paris en soutien aux réfugiés


Un bâtiment désaffecté a été transformé en œuvre XXL par une cinquantaine de street artistes venant de tout horizon. Le projet a été soutenu par 40 graffeurs français de premier plan, ainsi que par des invités spéciaux, des artistes du Chili, du Pérou et du Brésil comme: Lask, Shore, Zoyer, Yellow, Kraco, Réa, Share. Gaspard Delanoë, a également participé. Il lui-même fondateur de plusieurs collectifs de street art à Paris, dont le 59 Rivoli énormé référence parisienne . À sa tête il y a aussi  Sampsa, un artiste militant finlandais. Ensemble ils s’appellent le collectif 210Les œuvres exposées du sol au plafond évolueront au fil du temps avec l’arrivée d’autres artistes. Mieux encore, vous pourrez les observer pendant leur performance live.

Une initiative engagée

Gaspard Delanoë a cette fois-ci facilité le rapprochement entre United Migrants – une association de migrants sans-papiers, de demandeurs d’asile – et Artist at Risk qui sensibilise à la cause d’artistes persécutés dans leur pays pour des raisons politiques. À partir du 23 décembre, à l’occasion de l’inauguration du lieu, des œuvres d’artistes afghans sont mises en vente. L’intégralité de la recette est reversée aux artistes afghans dans le cadre de la campagne #SaveAfghanArtists. Leur travail a porté ses fruits puisque le 11 décembre, Paris Habitat leur a annoncé que des travaux allaient débuter le 15 janvier prochain et que les lieux allaient accueillir des femmes et des enfants à la rue. 


©Toute La Culture

Le Collectif 210
210, rue Saint-Denis -2ème 
Jusqu’au 15 janvier 





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

close