Entertainment

une mobilisation générale pour protéger le droit à l’avortement des femmes


Une fuite divulguée par le web site d’informations Politico l’a révélé, ce lundi 2 mai : la Cour suprême américaine prévoit de renverser l’arrêt historique légalisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Le plus haut organe judiciaire des Etats-Unis prévoit ainsi de laisser chaque Etat libre d’interdire ou d’autoriser l’IVG. Dès le lendemain, la Californie sonnait la mobilisation générale afin de protéger ce droit fondamental sur son territoire.

Picture : Shutterstock

L’IVG : un droit constitutionnel vieux de cinquante ans

L’arrêt « Roe versus Wade » autorise l’avortement aux Etats-Unis depuis 1973. La Cour suprême américaine aurait l’intention de l’annuler au motif, nous apprend France data, qu’il serait « infondé dès le début ». Cette place serait tenue par une majorité de magistrats à la cour suprême, dont six juges sur neuf sont conservateurs. Si une telle décision était prise, il est très possible que la moitié des Etats fédérés interdiraient immédiatement l’IVG sur leur territoire. Un projet contre lequel l’administration Biden n’aurait que peu de marge de manœuvre.

L’État Californien se mobilise

Un tel retour sur les acquis des droits des femmes est impensable pour les Californiens. Le gouverneur démocrate de Californie, Gavin Newsom, n’a pas tardé à réagir :

« Nos filles, nos sœurs, nos mères et nos grands-mères ne seront pas réduites au silence. Le monde s’apprête à entendre leur furie. La Californie ne restera pas les bras croisés. Nous allons nous battre comme des diables. »

Gavin Newsom sur Twitter

Si de multiples lois garantissent déjà le droit à l’IVG sur le sol californien, Courrier worldwide nous apprend que le gouverneur veut aller plus loin encore : il a annoncé un projet symbolique d’« amendement pour inscrire le droit de choisir dans la Structure de notre Etat ». Une manière de faire entendre à toutes les femmes résidant dans d’autres Etats qu’elles seront accueillies en Californie pour se faire avorter.

L’antenne de Mar Monte de l’organisation Deliberate Parenthood, couvrant le Nord de la Californie et le Nevada voisin, s’attend à recevoir entre 200 et 250 patientes patientes supplémentaires par semaine si « Roe versus Wade » était annulé. L’ouverture d’un nouveau centre d’IVG a déjà été imaginé aux alentours de l’aéroport de Reno afin de faciliter la venue de femmes venant de loin.

Le mot de la fin pour Toni Atkins, la présidente par intérim du Sénat californien : que « la Californie proceed à être une lueur d’espoir » face aux politiques rétrogrades de ces voisins.





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close