Entertainment

Vaimalama Chaves “imparfaite mais fière” : elle poste des photos de sa cellulite sur Instagram


Depuis qu’elle a été élue Miss France 2019, Vaimalama Chaves s’est démarquée par son franc parler et sa répartie sans limite. Cette force de caractère, Vaimalama Chaves sait d’où elle vient. Lorsqu’elle était au collège, la jolie brune a été la cible de moqueries en raison de son poids. Adolescente, Vaimalama Chaves a pesé jusqu’à 84 kilos. “J’avais eu un accident de vélo avec une rupture du ligament croisé et une hospitalisation où je n’ai pas pu bouger. Là, on voit le corps qui change et ça ne nous plaît et je fais les choses qu’il faut pour tendre vers ce qu’il me plaît davantage, avait-elle expliqué face à Evelyne Thomas sur Non Stop People en février dernier.

“Je suis imparfaite et fière de l’être”

Désormais, l’ancienne reine de beauté s’accepte et revendique fièrement ses formes. Ce 11 juillet, la compagne de Nicolas Fleury a d’ailleurs posté des photos de sa cellulite sur Instagram et une “ode” à son corps. “S comme Summer(body) ! Le corps d’été est celui qu’on a aussi le reste de l’année. Pour forger le mien, contre le chocolat, j’ai du lutter mais… Ode à mon corps. À toi qui abrite ma cellulite, où y figurent mes vergetures, qui a subi du vert et du pas mûr pour ressembler à Aphrodite. Corps maltraité, par excès ou carence. Ensemble il est temps d’entrer dans la danse. Main dans la main, on part en vacances. Et se donne une nouvelle chance. Il nous reste un chemin à parcourir. Jusqu’au bout pour vivre et mourir. Il est temps de te chérir, d’aller de l’avant et se laisser envahir par l’imprévu et l’avenir. Je t’aime”, écrit Vaimalama Chaves. Et ce n’est pas tout ! Au lendemain de cette jolie déclaration à son corps, Vaimalama Chaves a posté une photographie en story sur laquelle on peut la voir courir sur une plage en maillot de bain et tout sourire. “Pour cette photo, j’ai couru pour être dans l’action, avec tout mon corps en mouvement. Porter ces formes est une joie nouvelle que j’assume à peine. Trop de fois jugée, trop de fois critiquée, j’ai eu honte de mon corps, déjà de mes fesses trop grosses, de mon ventre pas plat, de ce corps parfait que je n’ai pas. Mais je suis imparfaite et fière de l’être. Il n’y a qu’un sourire radieux pour faire la magie de la beauté. Aimons-nous avant tout, parce que personne ne saura le faire mieux que nous”, conclut-elle.

Par Matilde A.





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.