Entertainment

VIDÉO. Cette députée américaine compare les pratiques de McKinsey à celles de Pablo Escobar



“Si quelqu’un peut m’expliquer la différence entre McKinsey/Big Pharma, le cartel des opiacés, et les organisations de personnes telles que Pablo Escobar, je vous écoute. Vous avez beau porter de beaux costumes et travailler dans des bureaux luxueux, vous faites exactement la même chose !”

En quelques minutes seulement, la députée américaine Rashida Tlaib a remis à sa place Bob Sternfels, associé directeur du cupboard de conseil McKinsey, l’accusant d’avoir participé à booster les ventes de médicaments tels que L’OxyContin, un opioïde particulièrement addictif.

Le cadre comparaissait devant le Congrès américain pour répondre de la responsabilité de McKinsey dans l’attisation de la crise des opioïdes. Depuis une vingtaine d’années, le nombre de morts par overdoses imputables aux opiacés n’a fait que grimper. On estime que sur cette période, près de 500 000 Américains et Américaines ont perdu la vie.

Or, pendant, des années, l’industrie pharmaceutique a poussé médecins et pharmaciens à prescrire et à vendre ces médicaments à la pelle, sans se soucier des conséquences pour la inhabitants. Résultat, en 2021, une première firme Purdue, conseillées par McKinsey, était condamnée à verser 4,5 milliards de {dollars}.

Face à l’un des responsables de McKinsey, la sénatrice n’a pas mâché ses mots. Révélant le contenu d’e-mails du cupboard de conseil plus cyniques que jamais. Regardez :





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close