Entertainment

VIDÉO. Protestant contre son salaire indécent, cet Américain décide d’emménager dans son bureau



Face au refus de son patron de lui accorder une augmentation, ce salarié américain a décidé de vivre au bureau. Simon Jackson vit à Seattle, l’une des villes américaines les plus chères du pays. Lorsqu’il a emménagé dans la cité du nord-ouest des États-Unis, Simon ne pouvait se payer qu’un 9 m2, dont le prix exorbitant atteignait 1 300 {dollars} par mois.

Alors, le jour où son loyer a subitement augmenté de 300 {dollars} (toujours pour 9 m2) et que le début de son remboursement de prêt étudiant approchait, Simon a décidé de solliciter un entretien avec son employeur pour obtenir une augmentation. L’ingénieur chimique a alors été surpris de recevoir un refus de ce dernier d’organiser ce bilan de efficiency.

Dans le centre-ville, les bureaux de la compagnie sont désertés à trigger du COVID. Pour économiser un loyer et faire passer un message, Simon décide de réunir ses affaires et de s’installer dans les locaux de son employeur. Sur TikTok, il chronique avec humour son quotidien : delicacies dans la salle de repos, set up de son campement dans son field, douches and many others…

Rapidement son employeur découvre ses vidéos et le contacte. Il déplore l’picture négative que Simon donne de son entreprise et lui pose un ultimatum : supprimer les vidéos ou être licencié. L’ingénieur choisi la seconde possibility. Interviewé par Brut, il explique : “je préfère l’inconnu plutôt que de retourner bosser pour une boîte qui me sous-payait et ne me respectait pas suffisamment pour me faire passer un bilan de performance”.

Pour économiser le loyer, il emménage dans son field au bureau

Sa demande d’augmentation n’a pas été étudiée et il n’arrivait plus à payer son loyer. Alors Simon a pris une décision radicale : emménager dans son field au bureau. Et la réaction de son employeur ne s’est pas fait attendre…

Posted by Brut on Thursday, April 7, 2022

Ses vidéos devenues virales lui ont permis d’être contacté par plusieurs employeurs potentiels avec lesquels il a passé des entretiens. Espérons qu’il rebondisse vite et trouve un cadre de travail sécurisant et bienveillant. Quoi qu’il en soit, grâce à son motion, Simon Jackson espère ouvrir le débat sur la rémunération salariale aux Etats-Unis.





Supply hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.